Home > Projets > Parrainages

OLYMPUS DIGITAL CAMERAParrainage éducatif

Depuis janvier 2009, l’association Jangadeiros encourage et soutient des jeunes désireux de se former à un métier. Anciens internes de l’Educandário ou enfants d’employés, ces étudiants dessinent avec courage et motivation leur avenir.

Une première promotion d’étudiants a ouvert la voie en 2009 : alors que jusqu’alors, les jeunes qui sortaient du lycée Eunice Weaver devaient se tourner vers des emplois souvent précaires car non-qualifiés, l’association lyonnaise a proposé une alternative. Depuis, et grâce à cette action, la plupart des lycéens de l’Educandario pensent maintenant qu’étudier permet d’obtenir un travail plus agréable et mieux payé qu’un emploi non qualifié trouvé à la sortie du lycée.

Les jeunes qui ont commencé leurs études en janvier 2009 sont aujourd’hui diplômés. La première promotion était composée des étudiants suivants :

  • Géssia, battante, s’est formée à la comptabilité au cours technique ‘JK’ de Fortaleza. Elle a effectué un stage de fin d’étude dans un cabinet comptable qui l’a ensuite embauchée. Pour la première fois elle a eu un contrat de travail, lui ouvrant de précieux droits sociaux. Donnant toujours satisfaction, elle a progressé en interne et est maintenant gérante d’une petite agence.

  • Gabriela est infirmière. Son école São Camilo de Lellis l’a initiée aux différents pôles médicaux : urgences, chirurgie, soins à domicile, etc. Son premier emploi fut celui d’infirmière à domicile auprès de personnes âgées et malades. Sa douceur et son calme l’aideront à être toujours rassurante et efficace. Elle travaille aujourd’hui dans un hôpital de référence à Fortaleza.

  • Amanda, après un an de cours au SENAC de Fortaleza et 2 mois de stage dans un grand restaurant, elle a obtenu son diplôme de cuisinière. Elle avait découvert la cuisine aux côtés de Dona Fátima, l’ancienne cuisinière de l’Educandário qu’elle assistait tous les jours, avec la joie et la gaîté qui la caractérisent. Elle a eu un fils en 2010, dont elle s’occupe tout en travaillant comme cuisinière dans un petit restaurant, à Maranguape.

  • Delânia, benjamine de Dona Lucia (qui s’occupe des handicapés) a étudié pour être assistante dentaire. Courageuse et concentrée, elle travaillait 5 jours par semaine à la crèche de l’Educandário et étudiait le samedi matin à l’École Technique de Maracanaú. Elle a proposé de temps en temps des ateliers d’hygiène dentaire aux enfants de l’Educandário, et a toujours veillé sur celle des enfants de la crèche. Aujourd’hui, elle est à la recherche d’un stage lui permettant de valider sa formation.

  • Isabel, fille aînée d’Aparecida (ancienne employée à la crèche), a commencé en 2008 des cours à la faculté FAK de Maranguape pour être professeur des écoles. Active, pleine d’énergie, elle a fait de nombreux stages pendant ses études. Elle est professeur depuis janvier 2012.

Jangadeiros a également soutenu la formation de Mazé, éducatrice des garçons, qui a pu obtenir un diplôme de pédagogie infantile avec une spécialisation en psychologie infantile à la FAK de Maranguape. Depuis août 2010, Jangadeiros assume financièrement les activités d’alphabétisation et de soutien scolaire assurée par Mazé, tous les jours, auprès des jeunes enfants de l’internat.

Le soutien scolaire est essentiel, car il prévoit et cherche à gommer les difficultés que rencontrent les enfants au cours de leur scolarité. C’est un vaste chantier, de longue haleine, mais dont les fruits sont des victoires et des joies du quotidien. A terme, ces enfants réfléchiront à leur avenir, et pourront en parler avec les étudiants actuels ou diplômés qui reviennent régulièrement à l’Educandário.

Les promotions suivantes d’étudiants sont composées de fils et filles d’employés de l’Educandário. Certains sont déjà diplômés alors que d’autres étudient encore. Nous avons ouvert cette porte à un moment où il n’y avait aucun jeune en troisième et dernière année du lycée, donc potentiel candidat au projet parrainage éducatif.

Portraits d’anciens étudiants :

  • Diane, fille de Dona Lucia, a été diplômée après 16 mois d’études en segurança no trabalho et est maintenant agent de maintenance en charge de la sécurité sur le lieu de travail. Mère d’une petite fille, elle a toujours réussi à se montrer sérieuse, motivée et courageuse.

  • Crislene, la fille d’Alfredo (campo), a terminé ses études de gestion après 14 mois de cours.

  • Raquel, une autre fille d’Alfredo, a terminé en septembre 2014 ses études de radiologie qui l’ont beaucoup intéressée.

  • Jefferson, fils d’Edimilson (employé du campo) a étudié à l’université pour devenir professeur d’éducation physique. Il vient d’être diplômé (décembre 2014) et a déjà un poste de professeur, grâce à son diplôme d’État reconnu et valorisé.

En décembre 2014, Jangadeiros soutient toujours :

  • Rinángela, la fille aînée d’Angela (cuisinière de l’Educandário) avait commencé en 2011 des études de psycho-pédagogie qu’elle avait interrompues pour donner naissance à son premier enfant. Elle a repris ses études en septembre 20114 et sera bientôt professeur diplômée.

  • Cesarina, une autre fille d’Aparecida, a commencé des études pour être professeur, en connaissant déjà ce métier : elle a exercé comme remplaçante à l’école primaire Chico Lima. Elle étudie à la FAK de Maranguape.

  • Felipe qui suit depuis décembre 2013 des cours à temps complet dans le domaine de la construction et vient deux fois par semaine faire une contrapartida qui consiste en des cours de musique.

  • Marciana a commencé en septembre 2014 des cours pour devenir infirmière.

Jangadeiros étend son aide en finançant le soutien scolaire. En effet, il s’est avéré indispensable d’accompagner les enfants dans leurs apprentissages et leurs devoirs. Jangadeiros aide ainsi Mazé de façon permanente – en charge principalement de l’alphabétisation – ainsi qu’entre 2 et 4 autres personnes animant les ateliers de soutien scolaire pour les écoliers entre 6 et 11 ans.

Ces promotions ont bénéficié des réflexions et conclusions menées à l’occasion de l’accompagnement des premiers étudiants. Voici les changements mis en place après les premiers réusltats :

1) Nous demandons aux candidats au parrainage à former un dossier de demande de bourse. La partie qui concerne leur projet professionnel et leurs motivations est fondamentale : elle nous permet d’évaluer leur sérieux. Nous ne pensons pas en termes de chances de réussite, mais en termes de confiance et d’opportunité. Nous leur demandons de se prendre en main et de réfléchir sérieusement à leur avenir. Nous leur demandons un projet réaliste, qui corresponde à ce qu’ils veulent faire, à ce qu’ils peuvent faire et à ce qu’ils savent faire.

2) Nous demandons maintenant aux étudiants qui bénéficient d’une bourse Jangadeiros de rendre des services à l’Educandário. En fonction de leurs talents et de leur personnalité, ils choisissent une activité qui s’adresse à la communauté. C’est leur contrapartida.

Par exemple, Jefferson anime des activités sportives, Crislene et Rinángela aident Mazé au soutien scolaire et Diane a proposé des ateliers de secourisme et sécurité.

Jefferson, dans un de ses emails, disait « les enfants m’appellent déjà ‘professeur’, c’est impressionnant !  »

3) Les engagements des différentes parties sont désormais consignées dans une charte que signent les étudiants et Maria Cecilia. Ce contrat fixe les règles du jeu.

Encourager l’éducation, soutenir l’amélioration scolaire, payer la formation professionnelle… voici les objectifs que se propose Jangadeiros, conscient de l’impact de l’éducation sur le développement d’une personne, d’une famille, d’un peuple.